Retraites – l’UPA communique

La modification des paramètres du dispositif « carrières longues » aurait dû être traitée dans le cadre global de l’avenir des retraites

Préserver le régime de retraites par répartition a toujours été la priorité de l’UPA. C’est dans ce but que l’UPA a soutenu les réformes de 2003 et de 2010 qui visaient à assurer l’équilibre financier de l’assurance vieillesse tout en prenant en compte l’allongement de la durée de vie.

De la même façon, l’UPA a revendiqué la mise en place du dispositif « carrières longues », de sorte que ceux qui ont commencé à travailler particulièrement jeunes, à l’instar de nombreux artisans et commerçants de proximité, ne soient pas soumis à une durée d’activité et de cotisation nettement supérieure à celle des autres actifs.

Dans ce contexte l’UPA a pris acte de la volonté du Président de la République de permettre aux personnes ayant débuté leur carrière à 18 ou 19 ans et ayant travaillé 41 ans, de faire valoir leurs droits à la retraite dans le cadre du dispositif carrière longue instauré en 2003.

En revanche, l’UPA ne comprend pas que le gouvernement ait modifié unilatéralement les paramètres établis en 2003 pour bénéficier du dispositif de carrières longues. L’élargissement de ces critères, avec la prise en compte de deux trimestres supplémentaires, des périodes, de chômage d’une part et de maternité d’autre part, n’a donné lieu à aucune information précise sur le coût de la mesure.

L’UPA considère que le décret aurait dû se limiter à la stricte mise en œuvre de la mesure annoncée par le Président de la République, et que l’évolution des critères aurait dû être traitée avec les partenaires sociaux dans le cadre global de l’avenir des retraites.

A ceci s’ajoute une réelle inquiétude quant au coût de la mesure supporté par les entreprises, les salariés et les travailleurs indépendants, et quant à l’impact financier sur les régimes complémentaires AGIRC – ARRCO et RSI.

___________________________________________________

L’UPA est l’organisation interprofessionnelle représentative de l’artisanat et du commerce de proximité.

Elle a pour membres fondateurs les trois grandes confédérations qui représentent ces catégories d’entreprises, la CAPEB (bâtiment),  la CNAMS (fabrication et services), la CGAD (alimentation et hôtellerie restauration), et pour membre associé la CNATP (travaux publics et paysage).Elle fédère plus de 300 métiers de l’artisanat, du commerce alimentaire de proximité et de l’hôtellerie-restauration.

Président : Jean LARDIN – Secrétaire Général : Pierre BURBAN

Les artisans et commerçants de proximité représentent l’économie non délocalisable, fortement créatrice d’emploi et de richesse : 1,2 million d’entreprises, soit 40% des entreprises françaises, 4 millions d’actifs, 3 millions de salariés, 400 Md€ de chiffre d’affaires.

Contacts presse
UPA :      Jean-Côme Delerue – Tél : 01.47.63.31.31 – 06.77.64.40.78 –  jcdelerue@upa.fr – Internet : www.upa.fr
Image 7 : Catherine Desgrandchamps – Tél : 01 53 70 74 44 – 06 47 72 46 11 – cdesgrandchamps@image7.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *