Artisanat du bâtiment : Suite aux annonces fracassantes du Ministre de l’Ecologie sur la rénovation énergétique à 1euro, la CAPEB déplore que le gouvernement ait écarté du dispositif les entreprises artisanales du bâtiment.

vieille_caisse_enregistreuse

Communiqué de presse du 1er février 2019
#Artisanat #Bâtiment   

Paris, le 1er février 2019 –Le Conseil des professions de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) réuni ce jour tient à faire savoir la stupéfaction des entreprises du bâtiment, tous métiers confondus, qui ont appris, comme la plupart des acteurs de la construction, l’annonce des offres chaudières et PAC à 1 € faite devant le Sénat, laissant sous-entendre au grand public le caractère règlementaire de celles-ci. Les 8 présidents d’UNA de la CAPEB veulent alerter leurs clientèles sur les risques et les déconvenues que cette offre « outrageusement commerciale » recèle. Enfin la CAPEB donnera rendez-vous au secteur très prochainement pour présenter les offres alternatives et équitables qu’elle a packagées avec ses partenaires de confiance.

Le rappel des faits

Depuis quelques jours, plusieurs annonces par voie de presse sont venues présenter de nouvelles offres « PAC à 1€ » ou encore « Chaudière à 1€ ». Ces offres, lancées par des acteurs privés (fournisseurs d’énergie, délégataires…), reposent sur plusieurs incitations financières s’appuyant sur le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).

Le Président de la CAPEB, Patrick Liébus, regrette que la CAPEB n’ait pas  été consultée et associée à ce dispositif. En effet, le Gouvernement n’a jamais évoqué, avec la filière, son intention de faire porter les aides publiques du « programme Agilité » de l’ANAH par des opérateurs commerciaux privés, même si on peut comprendre le choix de diversifier le portage des aides face à l’urgence sociale.

Les entreprises artisanales du bâtiment, a fortiori les entreprises adhérentes de la CAPEB, ne comprennent pas comment elles ont pu être écartées d’une telle offre, alors qu’elles maillent le territoire et réalisent aujourd’hui l’immense majorité des travaux de rénovation énergétique des logements, avec le souci permanent d’offrir des solutions de qualité, adaptées aux besoins de leurs clients.

Les risques encourus

Le Réseau territorial des CAPEB est littéralement assailli de questions légitimes émanant des professionnels mais aussi des particuliers suite à ces annonces. Comment justifier aux entreprises l’intérêt des offres présentées, qui ont pour conséquence pour ces entreprises de ne plus avoir une relation directe avec leurs clients, étant de fait reléguées au rang de sous-traitant, et donc de perdre des clients fidèles !.

Côté clientèle, le dispositif est réservé aux ménages modestes et en situation de « grande précarité énergétique », qui peuvent être sensibles aux effets d’annonces faites par quelques opérateurs. Et ainsi, ne pas entendre ou voir que l’offre volontairement floue peut s’avérer trompeuse : son slogan parle de « ….à un euro » mais il faut entendre « ….à partir d’un euro…. ».

Le Président de la CAPEB, Patrick Liébus, déclare : « La CAPEB n’est pas opposée, par principe, à l’existence de telles offres à 1 € dès lors que celles-ci garantissent sur la qualité des travaux réalisés et qu’elles permettent à des entreprises compétentes d’être associées à leur portage. C’est pourquoi avec l’ANAH et nos partenaires de confiance, nous bouclons une offre promotionnelle de qualité, qui permettra aux entreprises de répondre directement à leurs clients en tenant compte de la diversité de leurs attentes et en s’adaptant à leurs revenus, le niveau des aides en dépendant fortement. »

Les offres concurrentielles de la CAPEB

La CAPEB proposera une offre, qui préservera la relation directe de l’entreprise et de son client et dont le modèle économique retenu respectera la qualité des travaux réalisés (performance du matériel, qualité de la prescription, respect des règles de l’art, marge de l’entreprise…).

La CAPEB travaille donc avec les fournisseurs d’énergies avec lesquels elle dispose d’un partenariat sur les CEE pour proposer une (ou plusieurs) offre(s) visant à minimiser le reste à charge pour les ménages, selon notamment leur niveau de revenus.

___________________________________________________________________

À propos

La CAPEB, Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, est le syndicat patronal représentant l’artisanat* du Bâtiment (www.capeb.fr) lequel dénombre :

–              350 784 entreprises employant moins de 20 salariés**, soit 98% des entreprises du bâtiment***

–              685 396 salariés, soit 60% des salariés du Bâtiment

–              63 000 apprentis, soit 79% des apprentis du Bâtiment

Qui réalisent 74 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 64% du CA du Bâtiment

La CAPEB est aussi sur Twitter : @capeb_fr

Contacts presse : Agence Hopscotch : Marylou Pernaut – Tél : 01 55 78 23 87 – mpernaut@hopscotch.fr

___________________________________________________________________

#8mars

La préfecture de la Haute-Savoie a initié des manifestations autour de la journée du 8 mars, journée internationale des droits des femmes.

Reconnue par l’organisation des Nations Unies en 1977, la journée internationale des droits des femmes encourage tous les gouvernements à préparer des manifestations permettant de mettre un coup de projecteur sur les avancées réalisées et les écarts restant à combler entre les femmes et les hommes dans la vie professionnelle, sociale et personnelle.

A cet égard, le mardi 6 mars dernier, la Préfecture de la Haute-Savoie, en présence de Monsieur LAMBERT, Préfet de le Haute-Savoie, la Chambre des Métiers et la Fédération des artisans boulangers pâtissiers ont organisés un temps d’échanges avec des témoignages de jeunes femmes, témoignages sur leurs parcours professionnels dits « plus masculins ». Étaient présentes une apprentie en BP Boulanger 1ère année au CFA de Groisy, médaille d’argent au concours « Meilleur Jeune Boulanger de France » 2017, une formatrice boucherie du CFA de Groisy ainsi qu’une apprentie bouchère.

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 74 y était également, accompagnée de deux peintres en bâtiment, Aurélie SISTRIER qui a créé son entreprise AD COULEURS, il y a 7 ans et Marion STEPHAN, salariée de l’entreprise ALBORINI.

Des conjointes d’artisan organisent une réunion sur « la durée de conservation des documents au sein de l’entreprise »

Au sein des locaux de la CAPEB74, le 27 février dernier, Rachelle PAUTEX, conjointe salariée d’une entreprise de charpente et Brigitte DECAESTEKER, conjointe collaboratrice d’une entreprise d’électricité ont organisé une matinée d’échanges, matinée qui a réuni 9 participants.

En première partie, Geneviève BRET de la SAGEC (Association d’expertise comptable) est intervenue sur le thème de « la durée de conservation des documents ».  Elle n’a notamment pas manqué de rappeler que les pièces comptables devaient être conservées pendant 10 ans à partir de la clôture de l’exercice et ce, même en cas de cessation d’activité.

Cette matinée a été l’occasion de désigner Rachelle PAUTEX comme Responsable de la Commission des femmes d’artisan, qui aura notamment pour rôle au niveau du département d’organiser des échanges, des réunions, des évènements… sur des thèmes qui peuvent intéresser, certes, les femmes dans l’artisanat mais également toutes les personnes y compris les chefs d’entreprises en charge de la gestion.

A propos de :

La Commission des femmes d’artisan est une commission de la CAPEB. 60 % des conjoints d’artisans du bâtiment travaillent au sein de l’entreprise.
Véritable adjoint du chef d’entreprise, le conjoint participe pleinement au développement et à la vie de l’entreprise.
Aux compétences multiples, il est très souvent en charge des activités administratives de l’entreprise : gestion, commerce, communication …

La CAPEB HAUTE-SAVOIE aux « 3 jours du bois dans la construction »

Le Salon des « 3 jours du bois sans la construction » s’est déroulé du 1er au 3 février dernier à Rumilly au sein des locaux du Pôle Excellence Bois.

Il s’agissait de la 2ème édition qui a rassemblée une vingtaine d’entreprises exposantes réunies selon des thématiques quotidiennes. Chaque journée a été rythmée par des conférences, démonstrations et ateliers.

Gérard ALBORINI, Président de la CAPEB74 et Magali PELLICIER, Responsable de la section Couverture-Charpente-Menuiserie de la CAPEB73 ont eu l’honneur de participer à l’ouverture du Salon le vendredi, journée destinée aux professionnels.

Nouvelle campagne de tests d’outils Leborgne !

La CAPEB, le fabricant Leborgne et l’IRIS-ST lancent une nouvelle campagne de tests d’outils.

Pour cette année 2017, 8 entreprises artisanales de maçonnerie carrelage adhérentes à la CAPEB74 vont mettre à l’épreuve trois outils :

  • Une ratissoire 4 dents ;
  • Une Massette-paveur ;
  • Un prototype pour un nouvel outil innovant

Les deux premiers outils pourront être conservés par les participants.

Plusieurs critères seront analysés par les testeurs pour juger de la performance de ces outils : leur sécurité, leur ergonomie, leur efficacité…

Les artisans, le fabricant Leborgne et l’IRIS-ST se retrouveront en janvier 2018 à la CAPEB 74 pour faire le bilan de ces tests.

A propos de l’IRIS-ST

L’Institut de Recherche et d’Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST) est un organisme dédié aux questions de santé et de sécurité des entreprises artisanales du BTP et du Paysage. A ce titre, l’IRIS-ST développe et met à disposition des entreprises artisanales des solutions et des outils adaptés et innovants pour la prévention des risques professionnels.

Créé en 2007, l’IRIS-ST est une association loi 1901. Il est géré par un conseil d’administration composé de chefs d’entreprise artisanale à 70 % du bâtiment et à 30 % des travaux publics et du paysage.