Des conjointes d’artisan organisent une réunion sur « la durée de conservation des documents au sein de l’entreprise »

Au sein des locaux de la CAPEB74, le 27 février dernier, Rachelle PAUTEX, conjointe salariée d’une entreprise de charpente et Brigitte DECAESTEKER, conjointe collaboratrice d’une entreprise d’électricité ont organisé une matinée d’échanges, matinée qui a réuni 9 participants.

En première partie, Geneviève BRET de la SAGEC (Association d’expertise comptable) est intervenue sur le thème de « la durée de conservation des documents ».  Elle n’a notamment pas manqué de rappeler que les pièces comptables devaient être conservées pendant 10 ans à partir de la clôture de l’exercice et ce, même en cas de cessation d’activité.

Cette matinée a été l’occasion de désigner Rachelle PAUTEX comme Responsable de la Commission des femmes d’artisan, qui aura notamment pour rôle au niveau du département d’organiser des échanges, des réunions, des évènements… sur des thèmes qui peuvent intéresser, certes, les femmes dans l’artisanat mais également toutes les personnes y compris les chefs d’entreprises en charge de la gestion.

A propos de :

La Commission des femmes d’artisan est une commission de la CAPEB. 60 % des conjoints d’artisans du bâtiment travaillent au sein de l’entreprise.
Véritable adjoint du chef d’entreprise, le conjoint participe pleinement au développement et à la vie de l’entreprise.
Aux compétences multiples, il est très souvent en charge des activités administratives de l’entreprise : gestion, commerce, communication …

Crédit d’Impôt Transition Énergétique ( #CITE )

L’Assemblée Nationale a examiné vendredi soir en nouvelle lecture les dispositions du CITE dans le cadre du projet de loi de finances 2018.

Les Députés de la majorité LREM et le Gouvernement ont supprimé les dispositions adoptées par les Sénateurs la semaine dernière sur le CITE et sont revenus en séance à leur version adoptée en première lecture à l’Assemblée.  à savoir :

  • Le taux de 15 % s’appliquera aux chaudières à fioul à Très haute performance énergétique, du 1er janvier au 30 juin 2018 (avec une exigence renforcée par rapport aux chaudières à haute performance énergétique).
  • Le taux de 15 % s’appliquera également aux parois vitrées isolantes installées en remplacement des fenêtres simple vitrage, du 1er janvier au 30 juin 2018.

Pour autant certaines mesures du CITE, adoptées à l’Assemblée lors de la 1ère lecture, et pour lesquelles la CAPEB s’est battue,  sont préservées  :

  • Le Gouvernement accepte pour ces équipements le maintien du CITE au taux de 15% si les travaux sont entièrement payés jusqu’à fin 2018 dès lors que le contribuable justifie d’un devis signé et d’un acompte versé avant le 1er juillet 2018.
  • On rappellera également que  pour les  parois vitrées, portes d’entrée donnant sur l’extérieur, volets isolants et chaudières HPE fioul éligibles au CITE ayant fait l’objet d’un devis signé et d’un acompte versé au plus tard au 31 décembre 2017,  les travaux pourront se réaliser en 2018 tout en permettant aux clients de bénéficier du CITE aux conditions actuellement en vigueur (taux de 30% et conditions de performance de 2017)   sous réserve d’être payés intégralement en 2018.
  • La TVA au taux de 5,5% est maintenu pour ces équipements, au-delà du 31 décembre 2017.

Par ailleurs, lors de cette nouvelle lecture, le Gouvernement a fait adopter un amendement visant à plafonner les dépenses d’acquisition des pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire, plus communément appelées chauffe-eaux thermodynamiques. Le montant de ce plafonnement sera fixé par arrêté.

Sur le plan de la procédure parlementaire, le projet de loi de finances 2018 doit être une ultime fois examiné par le Sénat pour être ensuite définitivement adopté par l’Assemblée Nationale, jeudi 21 décembre. Et ce ne sera qu’à ce stade que les dispositions du CITE ne seront plus modifiées et considérées comme définitives.

Le BIM en croisière sur le Léman

Le 29 septembre dernier, la CAPEB Haute-Savoie a organisé un après-midi technique d’informations et d’échanges sur les thèmes « RT 2012, évolution BEPOS » « BIM » à l’espace Congrès du Palais Lumière à Évian-les-Bains.

Daphné CHABRIER, chargée de mission environnement du PEMM (Patrimoine Environnement Métiers Matériaux) de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a présenté les principales clefs de compréhension et de conception des bâtiments RT2012, BEPAS et BEPOS. Un focus a été fait sur les évolutions envisagées pour la prochaine Règlementation Bâtiment Responsable prévue pour 2020 ainsi que sur le bilan carbone lors d’une construction.

Une deuxième présentation sur le BIM a été proposée aux artisans présents. L’objectif était d’expliquer en quoi consistait le BIM, possibilités, avantages et impact du BIM dans un projet de construction neuve ou en rénovation, ainsi que les aspects techniques logiciels et compatibilité de formats. L’après-midi technique s’est clôturé par un moment convivial : une agréable croisière sur le lac Léman avec cocktail dînatoire et orchestre à bord.

TVA : TRUCS ET ASTUCES

Le dernier petit déjeuner de l’info a été organisé à PERS JUSSY le 3 octobre dernier.

Les différents critères d’application des trois taux de TVA ont été exposés. En effet, pour pouvoir appliquer un taux réduit (5.5%) ou un taux intermédiaire (10%), il faut que les travaux de rénovation ou d’entretien soient réalisés au sein d’un logement à usage d’habitation de plus de 2 ans et que le client remette à l’entreprise une attestation de TVA (ces trois conditions sont des conditions cumulatives).

Néanmoins, cela n’est pas si simple et des exceptions existent notamment dès lors que les travaux sont d’une telle importance qu’ils concurrent à la réalisation d’un immeuble neuf. A ce moment-là, le taux applicable est le taux normal à 20%.

Ce petit déjeuner s’est clôturé sur un point d’actualité notamment les changements rétroactifs qui sont envisagés concernant le CITE. A cet égard, Patrick LIEBUS, Président de la CAPEB Nationale multiplie les rencontres afin d’attirer l’attention des pouvoirs publics, des députés sur les légitimes inquiétudes des entreprises et ainsi trouver une solution un peu plus satisfaisante.

Le prochain petit déjeuner aura lieu en novembre, occasion de revenir sur l’actualité.

Assises du BTP : La CAPEB signe la charte BTP

Les Assises du BTP et de la Préférence Régionale ont eu lieu lundi 2 octobre à l’Hôtel de Région de Lyon.

Au programme, la politique d’achat de la Région, mais aussi la présentation des Marchés 2017/2018 et les clés pour y accéder.

Ces assises se sont clôturées avec la signature, par les représentants de la branche, notamment la CAPEB et la CNATP, de la charte de préférence régionale Auvergne-Rhône-Alpes en présence de Patrick LIEBUS, Président de la Confédération. Cette charte comprend 17 propositions pour des achats responsables qui visent à favoriser l’économie de proximité, notamment :

    • Éliminer les offres anormalement basses pour lutter contre le travail détaché
    • Simplifier les procédures
    • ….

Des mesures en faveur des entreprises artisanales du Bâtiment que la CAPEB demande depuis de nombreuses années et qui semblent avoir été entendues.

De nombreux chefs d’entreprises, administrateurs CAPEB notamment CAPEB 74 avaient fait le déplacement.