#Electionsnationales2017 : l’Agenda des priorités de la CAPEB

C’est sous la forme d’un « agenda des 100 jours », retraçant plusieurs mois de programme en faveur du secteur du bâtiment, que la CAPEB présente ses mesures prioritaires pour relancer durablement l’artisanat du bâtiment et l’économie française.

 

Penser « petit » d’abord avant de légiférer

Priorité absolue pour la CAPEB et l’artisanat du bâtiment, éviter l’inflation des textes, normes et autres règlements qui rendent impossible l’application des lois.

Le compte pénibilité en est une parfaite illustration !

Sur le plan économique, la CAPEB invite la prochaine équipe gouvernementale à conduire « une grande politique de petits travaux ». La CAPEB milite notamment pour que l’équipe au pouvoir reconnaisse et ne modifie pas ce qui a été obtenu et qui fonctionne. Il s’agit par exemple de la TVA à taux réduit, le CITE, le PTZ+ ou encore l’Eco PTZ.

Par contre, pour la CAPEB, il essentiel que le futur gouvernement s’attaque enfin à ce qui ne va pas, à ce qui entrave l’activité des entreprises. A commencer par la baisse des charges qui pèsent considérablement sur les entreprises et particulièrement les entreprises artisanales.

Par ailleurs, elle continue à militer pour une réforme profonde du compte pénibilité et un retour à la défiscalisation des heures supplémentaires.

La CAPEB demande aussi que soit poursuivi et accéléré, le travail engagé sur la révision de la directive sur le travail détaché avec par exemple un renforcement des contrôles, une application immédiate des peines et des sanctions, le paiement des charges sociales dans le pays d’accueil et non dans le pays d’origine, etc…

L’Agenda des 100 jours : 10 thèmes et 50 mesures concrètes pour soutenir l’artisanat du bâtiment

C’est un véritable planning de travail du futur gouvernement qu’a élaboré la CAPEB, avec 50 mesures concrètes en faveur de l’entreprenariat et de l’emploi, égrenées au fil des mois, de juin à octobre, autour de 10 thèmes principaux :

  • Organiser une concurrence saine et loyale,
  • Alléger le coût du travail,
  • Réformer les systèmes sociaux,
  • Simplifier le code du travail,
  • Débloquer le financement des TPE,
  • Concourir à la qualité des logements,
  • Favoriser la visibilité des TPE,
  • Soutenir la formation professionnelle initiale
  • Soutenir la formation continue
  • Développer la transmission au sein de la branche.

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes présentera dans les prochaines semaines son plan d’action pour adapter cet agenda aux spécificités de ses départements et le porter auprès de ses élus locaux.

(Source : LE JOURNAL DU BATIMENT DE FEVRIER 2017)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *